Notre actualité

[PORTRAIT INSPIRANT] ANNE-LAURE, INFIRMIERE PUERICULTRICE CLUB MED

| POSTULER | >> JE SOUHAITE ENVOYER MA CANDIDATURE POUR DEVENIR INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Pourrais-tu te présenter ?

Donc je m’appelle Anne-Laure, j’ai 26 ans et je suis infirmière puéricultrice au Club Med. J’ai déjà réalisé 2 saisons : une d’été et une d’hiver et avant ça j’ai eu l’occasion de travailler 2 ans en milieu hospitalier.  

Comment as-tu connu le Club Med et qu’est ce qui t’a donné envie de nous rejoindre ?

Je connaissais de réputation et j’ai eu envie de travailler au Club Med en voyant les offres d’emploi sur clubmedjobs.com. J’ai découvert sur le site internet tout le descriptif de poste et j’ai directement postulé. Ce qui m’a intéressé, c’est que je n’avais absolument pas pensé pouvoir travailler dans un tel environnement.  C’était finalement exactement le même rôle qu’une infirmière puéricultrice dans une crèche.

Jeune diplômée, je souhaitais enrichir mon diplôme d’une belle expérience et c’est ce que m’a permis de faire le Club Med. 

Pourrais-tu nous parler de ton quotidien au Club Med en tant qu’infirmière puéricultrice ?

J’occupe le poste principal d’infirmière puéricultrice et en parallèle je participe à la vie du Baby Club. Je suis référente sur tout l’aspect hygiène, la sécurité et je suis la seule personne à pouvoir administrer un médicament si l’enfant en a besoin.  Après mes études, je ne voulais pas arriver dans une crèche pour faire uniquement du management ou de l’administratif. Je voulais être en contact avec les enfants et participer à leur éveil. L’avantage c’est qu’on est dans un environnement de vacances et donc l’attitude des parents est totalement différente : moins stressés et beaucoup moins pressés. On a la possibilité de s’adapter plus facilement et au Club Med, on est vraiment soucieux du bien-être de l’enfant. 

A savoir que le Baby Club est composé de personnes diplômées comme dans n’importe quelle crèche. Dans mon équipe par exemple, on a une puéricultrice, une éducatrice, deux auxiliaires…  Les structures aussi sont vraiment adaptées aux enfants.

Qu’est ce qui te plait le plus aujourd’hui dans ton poste d’infirmière puéricultrice au Club Med ?

C’est le fait de pouvoir exercer mon métier dans une ambiance de travail qui est très positive et agréable et à la fois de pouvoir voyager. J’ai l’occasion de rencontrer des gens de tous les horizons.  Par exemple à Chamonix, je ne m’attendais pas à devoir parler autant en langues étrangères et au final en l’espace de 4 mois, j’ai énormément progressé en anglais !

Cette expérience est enrichissante sur pleins de points. Je suis jeune et j’aime toucher un peu à tout. Ca me plait de pouvoir participer quand je le souhaite, aux spectacles et partager des moments conviviaux avec les Gentils Membres (GM). En fait, au Club on vit des belles expériences professionnelles et personnelles.  Ça m’a apporté une véritable ouverture d’esprit.

Qu’est –ce qui te différencie de tes collègues du Baby Club ?

C’est toujours une surprise pour les parents de découvrir qu’il y a une infirmière puéricultrice au Baby Club. Bien entendu ça va rassurer les parents et c’est responsabilisant pour nous. Au sein de l’équipe, on vient souvent me demander mon avis et je trouve ça génial que mes qualifications soient reconnues. Naturellement, les parents vont venir vers moi s’ils ont un petit souci avec leur enfant.   

 

"On a la chance d’évoluer dans une ambiance agréable, moins stressante et je pense qu’il est difficile de retrouver une telle atmosphère ailleurs."

 

Tu as décidé de renouveler sur une troisième saison. Tu as pris goût au Club Med ?

Ma première saison s’est super bien passée. J’étais à Valmorel l’été et ça m’a permis de découvrir un contexte montagnard en saison estivale. En parallèle à mon travail, j’en ai profité pour découvrir des endroits que je ne connaissais pas. Et puis ma deuxième saison était à Chamonix cet hiver.

Tu pourrais partager avec nous ton plus beau souvenir ?

Mon meilleur souvenir, ce n’est pas compliqué ! Il y avait une petite fille du Baby Club avec qui c’était un peu difficile car elle n’était jamais allée à la crèche.  Un jour, j’ai croisé ses parents dans le village et ils m’ont presque sauté dessus pour me montrer une vidéo de la petite qui avait fait ses premiers pas dans la chambre. J’étais presque aussi émue qu’eux quand ils m’ont dit que c’était car elle se sentait bien ici. Ils nous ont remerciés des milliers de fois. C’est le meilleur cadeau qu’on peut recevoir. Je ne le cache pas, on a aussi des situations plus difficiles mais on arrive toujours à trouver des solutions en équipe. 

Et alors, tu te vois où dans les années à venir ?

J’aimerais devenir Superviseur Baby Club. L’avantage au Club Med, c’est qu’on peut évoluer rapidement et ce qui me plaît, c’est que cette évolution est logique. Je ne souhaite pas être tout de suite responsable, j’ai besoin de passer les étapes, de forger mon expérience pour avoir les bagages nécessaires avant d’intégrer un poste à responsabilités.  

Aujourd’hui si tu devais t’adresser à tes potentiels futurs collègues... ?

Je dirais que c’est une superbe expérience avec un cadre de travail où on se sent privilégié. On a la chance d’évoluer dans une ambiance agréable, moins stressante et je pense que c’est difficile de retrouver cette atmosphère-là ailleurs. Juste avant d’intégrer Club Med, j’ai travaillé aux urgences pédiatriques mais l’environnement ne me convenait pas. J’ai trouvé tout ce que je recherchais au Club Med.  Et si vous aussi, vous voulez un poste dynamique, Club Med est une très bonne alternative. Ici, vous aurez un groupe d’enfants qui va changer toutes les semaines, on ne s’ennuie jamais !  C’est sûr, ça demande un travail d’adaptation rapide mais le jour où j’aurais envie de travailler dans une crèche de ville, j’arriverais à m’adapter à n’importe quelle situation très facilement. Mon expérience me servira alors de tremplin.