Notre actualité

[PORTRAIT INSPIRANT] Aurélien, Superviseur voile

<<Postuler à l'offre de Superviseur voile >>

Parlez-nous un peu de votre parcours avant d’intégrer le Club Med 

J’ai un Bac STG en poche. En passionné de voile, j’ai passé un premier diplôme, le CQPAMV qui me permettait d’être saisonnier dans un club de voile en France. Mes responsables me trouvant impliqué et compétent, ils m’ont encouragé à passer le diplôme BPJEPS pour pouvoir travailler à l’année et être responsable d’une base nautique. J’ai suivi leurs conseils et j’ai acquis cinq années d’expériences professionnelles avant de me lancer un nouveau challenge.  

 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre nos villages ?

Ce qui m’a donné l’envie de rejoindre les resorts Club Med, ce sont les recommandations que l’on m’a fait. Un membre de ma famille et des personnes rencontrées au cours de diverses formations, m’ont motivés à vivre cette aventure. Je voulais pratiquer la voile  dans différents lieux et par la même occasion voyager et découvrir d’autres cultures. Toutes les conditions pour moi étaient réunies au Club Med.

 

Pourriez-vous nous présenter un peu la formation que vous avez suivie ?

Mon diplôme de BPJEPS voile intègre des modules de météo, pédagogie, législation, technique, langues étrangères, capacité à monter un projet sur une base nautique et de connaissances sur le milieu de la mer.

 

Quels ont été les bénéfices personnels et professionnels de cette formation pour vous ?

Je peux vivre de ma passion et exercer ce métier à l’année partout dans le monde, dans des lieux magiques. Je travaille au bord de l’eau et je peux aussi m’entraîner et développer mes compétences en planche à voile et kitesurf. J’acquière aussi de solides connaissances techniques car le matériel avec lequel je travaille est de qualité. Je développe mon réseau avec nos partenaires : les magasins distributeurs et les grandes marques.

 

Quel a été votre parcours au sein du Club Med suite à cette formation ?

Suite à cette formation et à l’expérience que je me suis faite dans mon ancien club de voile je suis rentré au Club Med en tant que GO voile pendant plus d’un an pour ensuite passer responsable voile sur une très grande base nautique comme celle de La Caravelle.

 

Est-ce facile d’évoluer au Club Med ?

C’est lié à notre motivation et à l’image que l’on donne. Il faut savoir montrer ses compétences et s’impliquer. J’ai eu la chance d’avoir un responsable qui a cru en moi, qui a su me parler, me motiver et me faire comprendre que je pourrais faire bien plus au sein de Club Med. J’ai été séduit par les perspectives d’évolution qu’on me donnait.

 

Comment le Club Med vous a accompagné dans cette évolution professionnelle ?

Club Med m’a montré que dans chaque entreprise, dans chaque domaine et dans chaque activité, il faut des personnes motivées et compétentes pour faire évoluer la prestation en fonction des attentes du client.

 

Pensez-vous que vous auriez pu avoir le même parcours dans une autre entreprise ?

J’aurais certainement pu avoir le même parcours dans un autre club de voile professionnel mais sans ce côté « waaaaouh » que l’on ne trouve qu’au Club Med. C’est une vraie expérience enrichissante sur le plan professionnel et personnel. Et encore une fois, si l’on s’en donne les moyens, l’évolution peut être rapide.

 

Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever chaque matin ?

Un simple exemple : me dire que je vais travailler dans un magnifique endroit au soleil sous les cocotiers alors que tous les moniteurs de France sont dans le froid, sous la grisaille. Ensuite retrouver mon équipe à laquelle je donne beaucoup et qui me rend la pareille avec plaisir. En tant que responsable aucun jour ne se ressemble, il y a toujours des choses à faire, à améliorer et c’est là tout l’intérêt.

 

Et alors, quels sont vos nouveaux challenges, objectifs d’évolution au sein du Club Med ?

Une question très intéressante !  Mon prochain objectif sur lequel je travaille déjà d’arrache-pied est de devenir expert nautique sur la zone Amérique, zone où je travaille depuis quasiment mes débuts au Club Med. La mobilité, c’est aussi ce        qui est génial. J’ai pu observer l’attente de la clientèle, le besoin en matériel, les infrastructures nautiques à modifier ou à créer. Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice.

 

Si vous devriez vous adresser aux candidats qui souhaitent nous rejoindre, que diriez-vous ?

Si je devais m’adresser aux candidats voulant nous rejoindre je leur dirai tout simplement de tenter l’aventure pour se faire leur propre avis. Être G.O. n’est pas un métier simple, c’est un style de vie auquel on adhère par conviction et envie.          Et tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas juger. J’ai moi-même fait rentrer deux collègues de mon ancien club de voile. Comme dans toute entreprise, il y a de bons moments et aussi des moments plus éprouvants. Je sais que lorsqu’ils auront fini leur saison, ils auront des souvenirs plein la tête et ne regretteront pas de m’avoir suivi.

 

Pour finir, quel est votre plus beau souvenir au Club Med ?

Mes meilleurs souvenirs sont sans doute toutes les navigations que j’ai pu faire sous le soleil dans de l’eau turquoise à 30° et bien sûr les différentes animations et soirées auxquelles j’ai volontairement participé.